Crédit photo : Michal Jarmoluk / Pixabay

Dans les Hautes-Alpes, la hausse du surendettement est plus modérée qu'au niveau national

Dans les Hautes-Alpes, le surendettement est en hausse modérée en 2023. La Banque de France propose de l'aide aux particuliers en difficulté.

Ce lundi s’est tenue la réunion plénière de la commission de surendettement des Hautes-Alpes, indique la préfecture. L’occasion de tirer le bilan de l’année 2023 en la matière.

La situation de surendettement est définie comme l’impossibilité de payer ses dettes non professionnelles, telles que les charges courantes comme l’eau, l’électricité, le loyer, ainsi que ses mensualités de crédit. Dans ce genre de cas, un particulier a le droit de demander l’ouverture d’une procédure de surendettement auprès de la Banque de France.

L’an dernier, un peu plus de 200 dossiers de ce type ont été déposés dans le département. Ce volume est en hausse de plus de 3 %, un taux comparable à celui de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur mais plus modéré qu’au niveau national (8 %). Cette augmentation fait suite à une décrue de 3 % observée l’année précédente. Dans les Hautes-Alpes, le niveau des dépôts en 2023 reste inférieur d’un quart à celui de 2019, l’année de référence pré-Covid.

Ces dossiers concernent près de 230 personnes dans le département. L’ensemble de cet endettement s’établit à 4,8 millions d’euros. Il s’agit, pour près de la moitié, de dettes à la consommation, pour 10 %, de dettes immobilières, et pour 40 %, de charges courantes et d’autres dettes.

C’est la Banque de France qui met en œuvre le service public de traitement du surendettement. Il est gratuit et s’adresse « aux particuliers qui, malgré leurs efforts, n’arrivent plus à faire face à leurs dettes ».

« En moyenne, ces dernières années, environ 95 % des dossiers de surendettement déposés ont été acceptés par les commissions de surendettement. Si vous avez des difficultés d’endettement importantes, n’hésitez pas à vous renseigner. Il n’y a rien de honteux à se faire aider », précise la Banque de France. La commission peut proposer un aménagement des dettes, dans le temps par exemple, ou même un effacement. Dans les Hautes-Alpes, deux millions d’euros de dettes ont été effacées en 2023. Le montant moyen effacé par dossier est de près de 18 000 euros.

La Banque de France dispose de relais dans chaque département. Dans les Hautes-Alpes, un numéro unique permet de joindre ses services : le 3414.